Fanfic-fr : la résistance ! Index du Forum

Fanfic-fr : la résistance !


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Un petit aperçu ...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fanfic-fr : la résistance ! Index du Forum -> Fanfic-fr.net : la résistance ! -> Fanfictions & co -> Mangas -> Dragon Ball (+Z)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Oxo


Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2012
Messages: 531
Localisation: Sur son nuage ...
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 31 Jan - 18:23 (2012)    Sujet du message: Un petit aperçu ... Répondre en citant

Salut à tous !

Eh bien, j'en profite pour re-poster ici un petit One Shot que j'avais mis sur le site même pas trois jours avant qu'il ne plante... ^_^'
Enfin, ne parlons pas de malheur !
Ce OS, je l'ai écrit pendant un voyage en train, ou j'étais bien inspirée (et motivée surtout ^^') avec un autre que je n'ai pas encore terminé.

Tous les personnages appartiennent à Akira-sama ! =D


Résumé :



Aux portes de la mort, Vegeta va découvrir un petit aperçu de ce que lui réserve l'avenir ... pour le meilleur ou pour le pire ?




****************
    




Il allait mourir. Cette certitude le frappa de toutes ses forces tandis qu'il regardait le sang couler à flot de la blessure qu'il arborait sur son torse. Un voile passa sur ses yeux tandis qu'il se remémorait les erreurs qui l'avait amené jusqu'ici.
Avoir choisit de partir tout seul en mission.
Avoir sous-estimé son ennemi.
Mais maintenant il s'en fichait de tout ça, la vie n'avait rien à offrir à quelqu'un comme lui. Après tout la mort ne le délivrait-il pas du joug de son tyran ? Sur cette dernière pensée, le prince Sayajin Vegeta ferma doucement les yeux.


Lorsqu'il repris lentement conscience, il sentit tout d'abord un léger vent lui caresser le visage. Les sensations lui revenaient petit à petit : le prince était allongé dans un grand lit avec une léger drap en guise de couverture. Le calme régnait en maître, seul le chant des oiseaux derrière la fenêtre entrouverte brisait la plénitude du lieu.
Le Sayajin resta regarder un moment les rideaux virevolter avec la brise, ça faisait très longtemps qu'il n'avait pas été aussi tranquille.
Puis d'un coup, tout lui revint en mémoire et il se redressa brusquement.


« Qu'est-ce que je fais là ? Et je suis où, déjà ? »


Il balaya du regard la pièce. C'était une chambre spacieuse, meublée avec goût et il était assis sur le grand lit qui trônait au centre. Il se leva précipitamment au risque de s’empêtrer les pieds dans ses draps.


« Réfléchis Vegeta, réfléchis. Quelqu'un à du venir de chercher et de sauver. Oui tu dois être dans un quelconque conglomérat de Freezer, et ses habitants ont du te remettre sur pied de peur de représailles ou pour tenter d'avoir les grâces de leur empereur …. »


Et il n'avait plus sa queue ! L'avait-il perdue pendant son combat ?
Il avait faillit mourir, il le savait. Il savait aussi que lorsque un Sayien approchait la mort de près, sa puissance augmentait.
Mais là c'était différent de tout ce qu'il avait connu, il sentait une puissance immense l'habiter. Un pouvoir sans limite, presque aussi fort que tout ce qui existe, presque aussi fort que …. Freezer.
Vegeta se figea à cette pensée. Pouvait-il avoir dépassé le monstre aussi facilement ? C'était aussi simple ? Non, il devait y avoir quelque chose derrière cette histoire ….


« Enfin, je vais déjà aller voir ceux qui m'ont sauvé la vie …. plutôt les tuer, je n'aime pas être redevable à quelqu'un. »


Le prince sortit de la pièce et longea un long couloir. Il regretta alors ne plus avoir son Scouter car il aurait pu plus facilement localiser les habitants de cette demeure. Celle-ci semblait immense il n'en voyait pas le bout.
N'ayant pas le mal en patience, le Sayajin s'apprêtait à faire sauter un mur quand il entendit quelque chose. Il tendit l'oreille et se dit que c'était plutôt quelqu'un.
Sur ses gardes, il se retourna brusquement pour faire face à l'inconnu.
Du bout du couloir surgit ce qui lui parut être une tornade au premier regard mais qui n'était rien d'autre qu'une petite fille. Gardant ses sourcils froncés il la regarda s'approcher :


- Qu'est ce que ….


Puis elle s'arrêta juste devant lui, un sourire espiègle aux lèvres. Elle devait être âge de neuf ou dix ans et arborait une chevelure bleutée. Il écarquilla les yeux.
Cette petite fille était une Sayajin, il n'en avait aucun doute. Mais comment était-ce possible ?
Elle le coupa dans ses réflexions en lui lançant un :


- J'ai cru que tu te réveillerai jamais ! Tu es beaucoup plus matinal d'habitude ! Regardes ce que je voulais te montrer ….


Elle tourna sur elle-même et Vegeta ne pouvait détacher son regard.


- Tu as vu ma robe ? C'est maman qui me l'a achetée et je l'adore !


Le prince comme hypnotisé lui répondit un :


- Oui.

- Bon tu viens ? On t'attendait tous pour manger !


Et elle le tira par la main pour le faire avancer.
Vegeta ne comprenait plus rien. Pourquoi ne pouvait-il pas rembarrer cette, cette …. gamine ?! Pourquoi la laissait-il lui dicter sa conduite, à lui, le prince Vegeta !? Et surtout pourquoi sentait-il cette impression d'impuissance, comme s'il ne pouvait rien lui refuser, face à ce regard bleu perçant !?
Il ne détachait plus ses yeux du dos de cette petite fille pendant qu'elle le guidait avec aisance dans les multiples pièces de la maison.
Ils finirent par déboucher dans une grande salle ou se tenait une table ou une personne était déjà attablée. C'était un vieux monsieur qui lisait un journal avec intérêt. Une autre personne, une dame d'un certain âge, déboucha de la cuisine si en s'en fiait aux bonnes odeurs qui s'en échappait :


- Ah Bra, te voilà ! Alala, je vois que tu as aussi ramené ce cher monsieur Vegeta !


La petite fille lui fit un grand sourire et le prince se rendit alors compte qu'elle le tenait toujours par la main, la retira aussitôt se demandant ce qui lui avait pris de ce laisser faire comme ça. C'en était trop.
Au moment ou il voulut faire un massacre, la cuisinière apporta le repas. Entièrement partagé, le Sayajin observait tout les plats qui avaient l'air aussi bons les uns que les autres s'entasser sur la table. Il avait une faim de loup.


- Et bien, monsieur Vegeta ? Vous ne passez pas à table ?


La petite fille était déjà assise en train de discuter avec le vieil homme. Le prince s'approcha avec suspicion, tout cela était très louche.
D'abord il ne savait pas ou il était, ensuite une petite fille lui faisait perdre tout ses moyens et maintenant un buffet lui était servi. Il s'assit lentement et prit un plat pleins de cuisses de poulets.


- Ah vous savez que j'ai à nouveau réparé les cibles de la salle de gravité, j'en ai fait des plus performantes j'espère qu'elles vous plairont ! Fit le vieil homme en regardant vers lui.


Vegeta n'ayant aucune idée de quoi il était en train de parler se ré-concentra sur son plat de cuisses de poulet. Il les regarda, puis regarda les personnes autour de la table manger avec animation. Le Sayajin porta la viande à sa bouche : c'était délicieux. Il en mangea alors une autre, puis une autre. Et avant qu'il puisse se rendre compte il était en train de dévorer tout ce qui se trouvait sur la table sous le regard appréciateur de la cuisinière :


Alala je crois que je vais aller en cuisine chercher les autres plats que je vous ait préparé ! Cela me fait toujours plaisir de voir combien vous aimez ma cuisine, monsieur Vegeta !


« Toujours ? »


Il s'arrêta à cette phrase. Comme s'il avait déjà mangé ici, la cuisine de cette femme en plus. Il réalisa alors quelque chose : tout les occupants de cette pièce étaient terriblement faibles !


« Et si c'était leur tactique pour avoir raison de moi, un grand guerrier ? »


A l'instant ou cette pensée lui effleura l'esprit, un bruit de porte se fit entendre.


- Ah ! Ça doit être maman ! Fit la petite fille en battant des mains.


Un jeune homme apparu alors sur le seuil. Il avait la vingtaine et portait un costume parfaitement taillé.


Oooh, maman m'a encore emmenée voir comment se déroulait une réunion d'entrepreneurs à la Capsule Corporation. Plus chiant, tu meurs ! Dit-il en défaisant négligemment son nœud de cravate.


« C'est un guerrier ! »


C'est la seule chose que pu penser Vegeta en le voyant arriver. Le prince se leva d'un bond de sa chaise sans le quitter des yeux.
Il avait l'air sacrément fort en plus ….
Le jeune homme le regarda sans comprendre la soudaine tension de son père. Il émit un faible :


- Quelque chose ne va pas ?


Une femme surgit alors, précédent le jeune homme. Elle arrangeait ses cheveux en disant :


- Tu verras quand tu sera président Trunks, des réunions comme celle là ce sera ton lot quotidien ….


A l'instant ou il posa son regard sur cette femme, le Sayajin sentit son sang circuler plus vite dans ses veines. Son cœur battait plus rapidement dans sa poitrine.


« Qu'est ce qui m'arrive encore !? » désespéra t-il.


La femme leva son regard vers lui et se rapprochant doucement elle lui demanda :


- Vegeta ? Qu'est ce qui ne va pas ?


Quand leurs yeux se croisèrent il se perdit dans la profondeurs de ses pupilles bleutées. Une douleur insurmontable lui vrillait les entrailles mais sans savoir pourquoi, il aimait cette souffrance. Elle était maintenant juste devant lui.
S'ils avaient été touts seuls, là, il lui aurait fait l'amour sur place. Mais il se contenta de l’attraper par la nuque et de l'embrasser langoureusement. La femme parue surprise puis se laissa faire, ouvrant sa bouche pour approfondir leur baiser.


- Franchement vous pourriez faire vos cochonneries ailleurs, genre un endroit ou personne ne peut vous voir ! Dit le jeune homme qui cachait les yeux de la petite fille qui se débattait.

- Lâche moi Trunks ! Moi aussi je veux voir !


Vegeta réalisa alors ce qu'il était en train de faire.
Il recula précipitamment les yeux écarquillés et des milliers de questions dans la tête.
Pourquoi lui qui n'avait jamais eu le désir d'embrasser la moindre femme, avait-il succomber face à cette humaine ? Faible de surcroît !
Il recula pas à pas sans quitter tout les occupants de la pièce des yeux.


- Vegeta ? Demanda la femme.

- Papa ? Fit le jeune homme et la petite fille en cœur.


« Papa !?  Je suis leur …. leur père ?? »


Il se retourna et brisant la baie vitrée du salon, il prit la fuite. Il s'envola le plus vite possible.
Ou était-il ? Pourquoi tout était aussi paisible ? Pourquoi aimait-il cela autant ?
Une vie sans menaces, sans complots, sans devoir toujours rester sur ses gardes pour ne pas mettre sa vie en jeu. Il ne connaissait pas cela et l’aperçu qu'il en avait eu lui semblait aussi irréel qu'impossible.
Alors qu'il volait à toute vitesse un guerrier fit son apparition juste devant lui. Il n'avait plus de queue non plus, mais il reconnu sans nul doute également que c'était, lui aussi, un Sayajin. Le prince s’arrêta :


- T'es qui toi encore ? Lui cracha t-il.


Le guerrier ne sembla pas comprendre.


- Mais enfin c'est moi, Gokû ! Bulma viens d'appeler Chichi pour me dire de venir te voir parce que tu avait un comportement plus qu'étrange …. tu serais amnésique ?


Il mit sa tête sur le côté pour réfléchir.


- Mmm …. ça serait bien dommage que tu ai oublié tout nos combats !


Vegeta en avait marre de tout ça, toutes ces énigmes, toute cette parlotte. Il parla alors avec le seul langage qu'il connaissait à la perfection : le combat.


- LA FERME ! Fit-il en se jetant sur lui.


Le prince eu un sourire en voyant que son coup était beaucoup plus rapide que d'habitude et aussi beaucoup plus puissant.


« Aha ! S'il réussit à l'esquiver celui-là je …. »


Le guerrier n'était plus là.
Il s'était déplacé à grande vitesse ? Impossible, il l'aurait remarqué. Mais alors comment …. ?


- Oula Vegeta, tes gestes sont vraiment pleins de colère, ça me rappelle notre tout premier combat ….


Le Sayajin se retourna brusquement. Le guerrier était là, à cinq mètres et il le regardait avec nostalgie.
Trop fort.
Tout simplement trop fort. Comment avait-il fait ça ? Par quel moyen ?
Un sourire d’excitation se dessina sur le visage du prince. Il voulait se battre contre lui encore et encore, lui faire cracher la poussière. Se battre tout les jours contre lui, pour améliorer le guerrier qu'il était.
Devant l'audace du challenge il se sentait euphorique. Le guerrier lui sourit en retour et il savait que c'était son propre reflet qu'il voyait en cet adversaire.
Ils restèrent se regarder un moment, puis finalement le Sayajin en face de lui dit simplement :


- Battons-nous !






















Vegeta-sama ….



















Il reprenait lentement conscience.















Vegeta-sama ….












Il ouvrit les yeux.





Il était dans une des machines à guérison de Freezer. Le liquide réparateur qui l'enveloppait se retirait peu à peu.

Quand il fut entièrement hors de l'eau, un des sbires de freezer vint à sa rencontre.


- Vegeta-sama !


Le prince le toisa du regard.


- Vegeta-sama, nous avions bien cru vous perdre !

- Idiots ! Je ne meurs pas si facilement. Que s'est-il passé ?

Nappa est venu à votre secours et a tué tout ceux que vous n'aviez pas réussi à achever ….


Le prince le regarda froidement faisant fouetter sa queue de singe dans son dos.


- Tu insinues que j'ai faillit mourir parce que je suis faible c'est ça ?

- Mais non, tenta de s'expliquer le sbire, c'est que ….


Il ne put pas terminer sa phrase, déjà le Sayajin l'avait empoigné et balancé contre le mur.


- Qu'on me donne des vêtements, ordonna t-il, et un scouter aussi.

- Tou …. tout de suite ! Firent tout les autres sbires présents, effrayés par la colère du Sayajin.


Il sourit intérieurement. Il était encore plus puissant maintenant qu'il avait faillit mourir.


« Peut-être que vaincre Freezer n'est pas un rêve finalement …. Mais il faut que nous soyons plus nombreux …. »


Lorsqu'il fut habillé, Nappa vint le voir pour lui remettre un ordre de mission de la part de « Freezer-sama ».


- Hmf, fit-il en allumant son scouter, Raditz ! Raditz tu m'entends !? (…) Oui, je sais que tu es en mission, et nous n'allons pas tarder à y aller nous aussi avec Nappa …. (…) Il y a quelque chose qu'il faut que tu fasse (…) Tu te souviens que tu m'avait dit que tu avait un petit frère faible, qui avait été envoyé sur une planète tout aussi faible (…) Oui je veux qu'après tu mission tu fasse un détour sur cette …. Terre. Et ramène le nous tu entends ? Terminé.

- Pourquoi maintenant ? Questionna Nappa.


Vegeta regarda ce gros balourd qui lui servait de subordonné. S'il n'était pas aussi fort, et qu'il n'était pas un Sayajin, cela ferait longtemps qu'il l'aurait échangé contre un autre plus intelligent. Il soupira.
Il ne savait pas quel était cette impression. Alors qu'il rentrait dans son mini vaisseau il lui semblait que tout était possible. Même vaincre Freezer. Que son existence dans l'univers avait un but, une utilité. Qu'il était là pour quelque chose ou quelqu'un …. Il sourit intérieurement encore une fois.


- Allons-y !












FIN









Merci de votre lecture !
Si vous avez des commentaires, c'est ici
_________________
"Monsieur, dames, mourrez donc, d'alcool et de fumée, la patente est payée... la mort autorisée..."

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 31 Jan - 18:23 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fanfic-fr : la résistance ! Index du Forum -> Fanfic-fr.net : la résistance ! -> Fanfictions & co -> Mangas -> Dragon Ball (+Z) Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com